Occitania / Occitan

Occitània o país d’Òc

occitanie

« Occitània es lo nom balhat a l’ ensemble dels paises de lenga d’ òc. Situats essencialament dins lo sud de França, ocupan a pauc prèp lo tèrç d’aquela, siá un trentenat de departaments en França e comprenon, en mai, lo Val d’Aran en Espanha e las valadas occitanas del Pèmont en Italia. Tretze miliones d’ abitants vivon sur aquel territòri. A l’ora d’ara, podem considerar que doas personas sus dètz parlan l’Occitan correntament e que cinc personas sus dètz lo comprenon. »

(sorgas : CIRDOC)

Lo vòstre enfant ven de dintrar a l’escòla bilingüa occitan/ francés de la Calandreta e per capitar una immersion bèla dins la lenga trobadorenca, vos prepausam un pauc d’ ajuda per començar cap a la prononciacion e cap a la lectura d’aquela lenga. Trantalhatz pas, i cal anar, cal pas aver vergonha … . L’interès ludic qu’auretz per aquela lenga motivarà lo vòstre enfant, que lèu lèu, mancarà pas de vos faire una remarca per vos dire que el n’en sap mai que vos …

LO PICHT CORS DE OCCITAN / LE PETIT COURS D’OCCITAN

Les Sons occitans : Les Règles d’Accentuation


Tout mot finissant :

par une consonne est accentué sur la dernière syllabe. Ex : Bon jorn

par une voyelle est accentué sur l’avant-dernière syllabe. Ex : sil laba

Les mots échappant à ces règles, portent un accent aïgu tonique Ex : Sénher

sur la syllabe accentuée.

Les « s » du pluriel se prononce toujours Ex : las vila(s) granda(s)

La conjugaison a son propre fonctionnement. Ex : marchas marchan

Le « n » et le « s » final comme en Espagnol renvoient l’accent

sur l’avant dernière syllabe.

Les Graphèmes

Nota : En règle générale, lorsque 2 consonnes se suivent, autres que « pl », « pr », « tr », « rn », on ne prononce que la seconde. Ex : la se(t)mana.

Le « u » dans une diphtongue va se transformer en « ~ ou » exceptionnellement : taula (table).

lh

correspond au « ll » francais.

Filha (fille)

nh

correspond au « gn » francais.

Montanha (montagne)

Les Consonnes

Toutes les consonnes se prononcent. Elles ont la même prononciation qu’en français,

sauf le « v » qui se prononce « b »

Nota : Certain dialectes ne prononcent pas les consonnes finales. Exemple : dema(n) parti(r)

Les voyelles

Nota : L’accent aigu (tonique) accentue la lettre sans changer le son occitan au contraire de l’accent gra­ve.

A

a

– Le a tonique (initial ou central) garde la même prononciation qu’en français.

– Le « a » en fin de mot (ou suivi d’un s) est un son propre à l’occitan,

entre « a » et « o ». C’est un « o » ouvert.

Un pastre (un berger).

Trenta cadièras

(trente chaises).

á

Nota : le « á » peut avoir des prononciations différentes selon les dialectes.

à

Le « à » se dit toujours « a ».

E

e ou é

Le son « e » n’existe pas en occitan mais il n’est jamais muet.

Il se prononce « é » comme dans été 

Una lèbre perdequé

è

ou « è » accent grave, plus ouvert comme en français

Un castèl (un château).

I

I ou í

Le i se prononce comme en français 

Un nis (un nid)

Un pastís

O

o ou ó

Le o ou ó se prononce « ou » 

Un ostau

(une maison).

ò

Avec un accent grave, se prononce « o »

Un bòsc (un bois).

U

Le u se prononce comme en français (et non « ou » comme en espagnol !) 

La luna (la lune).

Les Triphtongues et Diphtongues

Nota : Lorsqu’il y a 3 voyelles, on prononce les 3 successivement: nuèit (nuit), fiau (fil), ieu (je, moi), uèi : aujourd’hui.

ai

se prononce toujours comme dans le mot français « travail ». Mai (plus)

ei

se prononce toujours comme dans le mot français « réveil ». Un peis (un poisson)

au

rend compte du son « aou ». L’aura (le vent)

oi

rend compte du son « ou-i ». Una boita (la boîte)

òi

rend compte du son « o-i ». Un autbòi

òu

rend compte du son « o-u ». Tot nòu (tout neuf)

eu

rend compte du son « é-u ». Lo beure ( le beurre)

èu

rend compte du son « è-u ». Un campèu

(petit champ)